Enseignement

L’apprentissage est une activité continue et c’est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit des soins de santé.  Une bonne partie de ce qui est enseigné aujourd’hui était inconnue il y a une dizaine d’années et c’est pour cette raison que la formation doit être un investissement quotidien pour la communauté du Centre hospitalier de St. Mary.  L’enseignement est partout à St. Mary, que ce soit au chevet du patient ou dans une salle de conférence, des travailleurs sociaux aux pathologistes. La formation se fait à l’aide de stéthoscopes, de présentations visuelles et d’affiches. Elle s’adresse aux étudiants de niveau collégial et aux cliniciens expérimentés, aux patients et à leurs familles.

Compte tenu de l’urgence de faire de la formation pour pallier au manque d’effectifs en santé, l’enseignement est en plein essor à St. Mary.  Le nombre d’étudiants dans plusieurs secteurs des soins de santé a connu une croissance significative au cours des dernières années, représentant plus de rotations cliniques dans un éventail de disciplines.  Par exemple, la classe de l’École de médecine de l’Université McGill comprendra bientôt quelque 175 étudiants, comparativement à environ 107 il y a une douzaine d’années.  Ces données requièrent des ressources qui s’apparentent à l’enthousiasme au sein de notre culture.

Un meilleur financement de la part de l’Université McGill et du ministère de l’Éducation fut un apport important au cours du dernier exercice et reflète plus équitablement le travail que nous faisons ici.  Les médecins qui exercent leur profession à St. Mary et qui ont une nomination à l’Université McGill sont des atouts importants pour notre statut de centre hospitalier affilié universitaire.

La planification de l’hôpital doit également inclure l’addition d’espace, de personnel et d’outils pour l’enseignement.  Et les professeurs doivent continuer de se perfectionner. L’expertise médicale est indispensable à tout hôpital universitaire, tant en matière d’enseignement que pour stimuler les vocations. Notre confiance en la qualité de nos soins dépend de la force de notre enseignement.

Partager